Edito

Rencontre virtuelles?…

En ce début d’année, je pensais commencer par des voeux pour des amis cinéastes, en leur souhaitant d’aller souvent au cinéma et surtout qu’ils puissent voir leur film sur grand écran… A priori, ça ne me semblait pas très original… Et pourtant…
Et pourtant, en lisant le dernier numéro de l’Ecran de la FFCV, fort bien présenté au demeurant, je suis tombé sur la critique des Rencontres Nationales de Soulac. Quelle ne fut pas alors ma surprise de découvrir que celle-ci avait été écrite par un adhérent qui n’y était pas…
Qu’on ne puisse, pour diverses raisons se rendre à Soulac, ça je suis le premier à le comprendre évidemment, mais qu’on puisse en faire un compte-rendu, « bien installé dans un fauteuil , chez moi » (sic) « surpris par la qualité des images reçues sur mon iPad : excellente définition, son impeccable (grâce sans doute à la qualité de mes écouteurs) » (re-sic) ça, je n’en suis pas revenu…
A une époque où l’on constate une stagnation des spectateurs en salle et où même le festival Premiers plans d’Angers organise, le vendredi 19 janvier, une journée « consacrée à L’Expérience de la salle » pour sensibiliser le jeune public à s’y rendre, il est pour le moins étrange de découvrir qu’après tout regarder Stars War ou Laurence d’Arabie sur un smartphone, serait aussi bien que sur un écran de 15 mètres de large…
Pourquoi pas alors, me suis-je dit, ne pas organiser carrément les rencontres sur le web ? Nouvelle surprise : jai pensé moins vite que notre ami qui concluait son article ainsi «Pourquoi la FFCV ne pourrait-elle pas organiser un National parallèle en réunissant un jury de dix membres qui établirait ainsi un palmarès à domicile».
C’est bien connu : au cinéma, la réalité dépasse la fiction.
Allez! Je vous souhaite à tous une très belle année, de bons films et surtout qu’on puisse les voir sur un grand écran.

Jean-François Goujon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *