Soulac 2021 en photos

Et voilà, notre festival national est terminé; nous avons vu 68 courts-métrages et le palmarès a été annoncé. Le 3e Oeil-Angers n’a malheureusement pas été récompensé cette année mais notre région a reçu 2 prix grâce au Vidéo Club Cessonais. Le public a répondu présent et les retrouvailles étaient bien agréables après une longue saison d’éloignement.

La salle
Le forum
Jean-Claude Michineau, président de la FFCV
Le jury

Un moment de festivité

La délégation angevine
Nos amis nantais

La formation vidéo

Rappel :

Le club vidéo d’Angers « 3e Œil Angers » fait partie des clubs du Grand Ouest au sein de l’UCCVO (Union des Clubs Ciné et Vidéo de l’Ouest). Tous les clubs vidéo des 8 régions de France sont affiliés à la FFCV (Fédération Française de Cinéma et Vidéo), dont le siège est à Saint-Denis, en région parisienne.

Statuts :

De par ses statuts « le 3e Œil Angers a pour but d’encourager et de favoriser le développement audiovisuel, principalement dans la branche cinéma et vidéo, sous toutes ses formes ».
Ceci implique la tenue de réunions périodiques de projection des œuvres réalisées par les adhérents, de critiques, de conseils, de participations à des rencontres régionales, nationales et internationales, d’actions de formation aux techniques de la vidéo et de leurs évolutions.

Formation :

Aujourd’hui, le Conseil d’Administration de la FFCV a décidé, au niveau national :
1) la création d’une commission « formation » animée par Allain RIPEAU,
2) la nomination d’un référent formation au sein de chaque union régionale,
3) la création d’un important pôle de référence pour la formation à la disposition de l’ensemble des licenciés de la FFCV
4) le plan de formation doit impliquer les 3 niveaux structurel de la FFCV national, régional et local.

La commission « formation » qui a commencé à siéger, aura à définir:
1) une politique nationale de formation claire et volontariste en précisant, ses objectifs prioritaires, les rôles et responsabilités des différents intervenants, ses modalités de mise en œuvre et de son financement pour permettre:
   – à la FFCV d’accomplir ses missions statutaires ainsi que celles liées à ses caractères culturels liées à sa reconnaissance d’utilité publique et aux régions de la FFCV d’accomplir leurs missions statutaires et celles déléguées par la FFCV
   – aux licenciés de la FFCV et à leur club de réussir leur projet personnel d’évolution.
2) l’animation du réseau des référents « formation » régionaux.
3) la structure, le contenu en terme de ressources et de besoins, ainsi que les procédures d’accès du pôle « formation » du site de la FFCV.
4) le bon niveau structurel de dispense, national, régional ou local, pour optimiser les réponses à apporter aux attentes de nos licenciés en terme de contenus et niveaux (découverte, normal, expertise)
5) les outils d’une communication explicative et d’accompagnement.

Le site https://ffcinevideo.com/ vient d’être spécialement aménagé pour permettre à l’ensemble des licenciés d’être informé  en temps réel sur les travaux de la commission. Vous pouvez d’ores et déjà vous y rendre, grâce à la nouvelle icône située sur la page d’accueil. Vous y retrouverez ce premier message inaugural.

Commentaires :

Ces actions peuvent intervenir en complément d’actions de formation décidées au niveau local par le Conseil du club.
Les décisions, calendriers, modalités et procédures d’inscription à ces formations vous seront relayés par l’intermédiaire de ce site.

Claude Benhammou
Françoise Brémaud

A propos de Minouche

Incité par les messages du webmaster, je me  suis rendu sur le site de la FFCV.

En ce moment, nous est proposé de visionner le Grand Prix de 2002, Minouche.
Je l’ai revu et j’y ai pris autant de plaisir que la première fois. 
Certes,  il n’est pas parfait : c’est plus un long clip qu’un film.
Certes,  Les demoiselles de Rochefort sont passées par là. 
Etc.
N’empêche,  il est rare de trouver autant d’inventivité,  de spontanéité, de fraîcheur dans les réalisations des adhérents de la FFCV. 

De plus ce film, tourné il y a 20 ans, loin de vouloir imiter des productions professionnelles… porte en lui l’enthousiasme d’une jeune équipe, appliquée, bienveillante, bref, prête à tout pour la réussite du projet, qualité à mettre en valeur dans notre fédération.

Jean François Goujon

Minouche
de Julien et Antoine Colombi
La Baule Images
2002